Nathalie Kosciusko-Morizet est en difficulté sur l'ancienne circonscription de François Fillon à Paris.
 

Les députés ont voté un amendement prévoyant des sanctions financières contre les fabricants et opérateurs qui refuseraient de coopérer avec la justice dans des enquêtes terroristes.

Votre opinion

Postez un commentaire