WhatsApp
 

Une injonction administrative somme Facebook d'effacer les données déjà transmises, car le réseau social aurait dû, au préalable, demander l'autorisation aux utilisateurs de WhatsApp.

Votre opinion

Postez un commentaire