L'application Uber
 

Des milliers d'employés d'Uber pouvaient espionner les déplacements de politiciens, de célébrités ou simplement de leurs ex-petit(e)s ami(e)s. Il n'y aurait eu aucun contrôle d'accès aux données personnelles.

Votre opinion

Postez un commentaire