Pourquoi Google n'aime pas les voitures semi-autonomes
 

En octobre, les voitures autonomes de Google n’auraient commis aucun accident sur les 100.000 km parcourus par les quarante-huit véhicules en circulation. Google en a profité pour expliquer son choix d’une voiture entièrement automatique, et non pas à moitié comme son concurrent Tesla.

Votre opinion

Postez un commentaire