Facebook
 

SOS Racisme, SOS Homophobie et l’UEFJ ont testé Facebook, YouTube et Twitter en signalant des contenus haineux. Résultat : une minorité d’entre eux ont été filtrés. Inacceptable pour ces associations.

Votre opinion

Postez un commentaire