pirate sécurité faille hack hacker cybercriminalité anonymous
 

Les hacktivistes avaient récupéré les données personnelles en piratant le site web d'un syndicat de police. Ils encourent jusqu'à cinq ans de prison et 300 000 euros d'amende.

Votre opinion

Postez un commentaire