Facebook locaux
 

Le réseau social estime que l'invalidation du Safe Harbor "ne l'impactait pas". Il s'appuiera sur des mécanismes alternatifs pour transférer les données personnelles vers ses datacenters. Mais pour les utilisateurs, la situation reste toujours aussi insatisfaisante.

Votre opinion

Postez un commentaire