Quarante euros suffisent pour pirater  un drone destiné à la police

Quarante euros suffisent pour pirater  un drone destiné à la police
 

Un chercheur en sécurité a réussi à prendre le contrôle d'un modèle à usage professionnel coûtant plus de 25.000 euros. Et cette faille existe probablement dans bien d'autres appareils connectés.

Inscrivez-vous à la Newsletter High-Tech

Newsletter High-Tech

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire