Un manifestant anti-backdoor, le 23 février 2016
 

Interrogé par la chaîne ABC, le patron d'Apple défend sa position face aux autorités américaines. Selon lui, leur demande d'aide au déchiffrement de l'iPhone est "mauvaise pour l'Amérique".

Votre opinion

Postez un commentaire