Les 11 millions de documents ont été extraits des archives du cabinet Mossack Fonseca.
 

Avec plus de 2,6 téraoctets de données, les Panama Papers représentent une masse de documents immense et difficile à exploiter. Grâce à un moteur de recherche, la reconnaissance d’écriture et les messageries chiffrées, les médias partenaires ont ainsi pu en extraire les informations essentielles.

Votre opinion

Postez un commentaire