Mis à jour le
Des photos de l'occupation du quartier Central de Hong Kong, sur Instagram.
 

Les autorités chinoises bloquent l'accès à certains réseaux sociaux, comme Instagram ou Weibo. Objectif: éviter que la contestation prodémocratie qui gronde à Hong Kong ne se propage aux autres provinces du pays. 

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Facebook-1534045803492859
    Facebook-1534045803492859     

    La chine a voulu Hong Kong ? Et bien qu'ils se débrouillent avec !
    Bonne chance aux hongkongais entrés en rébellion, j'espère qu'ils auront plus de chance que les étudiants de Tian'Anmen ...

Votre réponse
Postez un commentaire