Jens Stoltenberg, secrétaire général de l'OTAN, le 15 juin 2016
 

L'alliance militaire reconnaît le cyberespace comme un nouveau theâtre d'opérations. Les pays membres vont donc pouvoir intégrer le combat numérique aux autres formes de combats.

Votre opinion

Postez un commentaire