Eric Schmidt, le patron de Google, en septembre 2014.
 

Les grandes oreilles américaines nuisent aux affaires, s'alarme le patron de Google, qui relaie ici la fébrilité des géants de l'Internet. En réaction, ils revendiquent l'usage du chiffrement.

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • korben
    korben     

    heureusement que POUTINE n'est pas derrière ce scandale .......ça passe beaucoup mieux si ce sont les ricains

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Vous vous étiez reconnu dans la description peu glorieuse que je faisais d'internet et de ce que c'est devenu pour vous sentir investi de la mission de me censurer ?

Votre réponse
Postez un commentaire