Mis à jour le

Les autorités américaines demandent la collaboration active de la firme dans beaucoup d'autres cas, liés à des affaires de criminalité ordinaire. Preuve, pour Apple, que le cas de San Bernardino ouvrirait une boîte de Pandore.

Votre opinion

Postez un commentaire