× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
Mis à jour le
La France et Google ont signé un accord sur la presse française
 

Le président exécutif de Google et François Hollande ont conclu vendredi un accord portant sur la rémunération des éditeurs de presse français. Le fonds de soutien se monte à 60 millions d’euros pour le moteur de recherche américain.

Votre opinion

Postez un commentaire

36 opinions
  • naif blasé
    naif blasé     

    La fin du journal papier,(une chance hélas)pour les journalistes sérieux,professionnels,et faisant passer l objectivité,l information,avant leurs préjugés.Le Net vous offre la chance de vous affranchir des patrons de presse, des syndicats archaiques,des "grand journalistes"qui mangent à tous les rateliers(presse écrite,tv, radio,émissions de variétés,et qui depuis des années scléroses la presse française,pour flatter leur mentors et entretenir la pensée unique,et "abattre" les journalistes ne pensant pas comme eux ) .Allez y, faites un grand site pluraliste,et objectif.La création des grands journaux de demain c est maintanant

  • LBH
    LBH     

    historique????? Haaa oui celle qui veut que la droite soit synonyme d'ordre,d'identité nationale, et de conservatisme et que la gauche ne soit qu'un repaire de rêveurs arc boutés sur des acquis sociaux dispendieux,c'est de cette "histoire historique" dont vous voulez parler je suppose? Si pour vous,la finance ne peut être florissante et donc menée avec efficacité qu'au détriment des populations je crois sans trop me tromper que les socialistes accepteront volontiers le reproche que vous leur faites,par contre je ne suis pas sûre que la droite se sente flattée par ce genre de compliment par défaut.

  • CogitoErgoSum
    CogitoErgoSum     

    et OUI des NAVETS....

  • smartiz
    smartiz     

    je respecte absolument, votre point de vue, mais ce n'est pas le mien. et cela, pour une"histoire historique". sinceres salutations

  • LBH
    LBH     

    Je ne me rappelle pas avoir lu de commentaires assassins de votre part quand Mr Sarkozy qui après avoir menacé google d'une taxe et de saisir l'autorité de la concurrence sur le marché de la publicité en ligne en janvier 2010 a couru ventre à terre inaugurer,en décembre 2011, le siège de google France à Paris délivrant un message enamouré à Google qu'un an plus tôt il fustigeait.Avec un tel exercice de haute voltige (parmi tant d'autres) notre ex président avait prouvé se hautes capacités de gestionnaire financier puisque tout cela s'était mis en place sans aucune concession de la part de google!

  • Pshitt
    Pshitt     

    Ils doivent se taper sur le ventre la direction de Google et notre Moi Président qui vient de leur arracher 60 petits millions alors que leurs profits se comptent en Milliards ???? Quand un premier de classe négocie avec un patron multimilliardaire il se fait rouler dans la farine car négocier chez les fonctionnaires, ils ne savent pas ce que cela veut dire....

  • danlebaba
    danlebaba     

    ça fait 3 jours que cette info est à la une de RMC ! vous n'avez rien d'autre à vous mettre sous la dent ou google vous a-t-il déjà versé du fric ? a moins que ce ne soit Flamby le libérateur qui ne veuille se faire mousser ! lamentable ! Flamby DEMISSION !

  • fatalite
    fatalite     

    pour fêter cet accord,la CGT du livre était en grève cette nuit, pas de journal 'L'EQUIPE" ce matin? vraiment le PS et la CGT, pour arroser un accord, ils font grève! on comprend mieux pourquoi les boites fermes les une derrière les autres !!!!!pauvre syndicat!!!!!!!

  • kasstoipovnaze
    kasstoipovnaze     

    LE gros a baisser son froc ...LA super taxation de google elle est ou ?????
    Accord pour solde de tous comptes ...T'es trop fort Google !!!!

  • alastasar
    alastasar     

    Il y a quelques jours, dans un article publié par Comment Ça Marche (http://www.commentcamarche.net/news/5861904-onemoretab-creer-son-propre-portail-d-actualites), je découvrais www.onemoretab.com une plateforme de news 100% française très sympa.

    Aujourd’hui, je me demande si nous ne sommes pas en train de nous tromper de débat ? La « Lex Google » montre encore l’incapacité du gouvernement à définir une politique industrielle du numérique capable de soutenir l’innovation de nos startups. Pendant que nous fustigeons Google, la loi de finances 2013 passe inaperçue. Encore un beau subterfuge... Il faudra plus d’efforts qu’une simple loi de régulation fiscale pour que la France retrouve sa souveraineté dans le numérique. Pour peser face à Google News soutenons les startups, commençons par soutenir les « Google News français ».

Lire la suite des opinions (36)

Votre réponse
Postez un commentaire