Google étendra les mesures techniques du "droit à l’oubli" en Europe la semaine prochaine
 

Le moteur de recherche bloquera les résultats incriminés en détectant la position géographique de l’émetteur de la requête. Une procédure qui semble cependant facile à contourner. Explications.

Inscrivez-vous à la Newsletter High-Tech

Newsletter High-Tech

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • nip
    nip     

    Google semble jouer le jeu. Il devrait pourtant autoriser aussi le droit à l'oubli pour les condamnations pénales en Europe : le Japon lui demande instamment par la voie judiciaire. Faute de quoi, Google serait un casier judiciaire à ciel ouvert.

Votre réponse
Postez un commentaire