Sous la pression de Bruxelles, le Gouvernement devrait libéraliser les paris payants sur Internet dont le monopole est détenu par la Française des jeux et le PMU.

Votre opinion

Postez un commentaire