Un détenu tatoué de la prison de Wallkill dans l'Etat de New York (illustration).
 

Le FBI teste sur certains détenus américains un système d’identification via leurs tatouages. Mais le projet pose de nombreux problèmes éthiques, aussi bien concernant les informations personnelles que la liberté de pensée.

Inscrivez-vous à la Newsletter High-Tech

Newsletter High-Tech

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire