× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
Mis à jour le
Dénigrement sur Facebook: la justice confirme les licenciements
 

Le conseil des prud'hommes de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) a confirmé vendredi le licenciement de deux salariés qui avaient critiqué leur hiérarchie sur Facebook.

Votre opinion

Postez un commentaire

57 opinions
  • eddyb
    eddyb     

    si tu n'est pas bien dans une société tu t'en vas.
    ça me fait pensé au fonctionnaire qui crache dans la soupe en permanence mais en aucun ne lâche la place tellement elle est bonne,aucun courage pour allé se frotter a l'extérieur

  • Joy69
    Joy69     

    Jamais je n'aurais FACEBOOK... le concept à l'origine ne me plaît pas et l'histoire de collectionner des "amis" ne me branche pas du tout... Quand je vois mon entourage ne jurer que par ce site, ça me fait doucement sourire... suis-je une extra-terrestre tout ca parce que je ne veux pas me joindre à la communauté et ne pas déclarer mes "statuts" à tout bout de champs ? ben oui ! je suis fière de ne pas rentrer dans le moule ! Perso, ma vie sociale va très bien... et le téléphone reste une outil formidable, si je vous jure... XD

  • awx
    awx     

    etre licencié pour avoir dit du mal de son patron... un avertissement par courrier recommandé aurait ete amplement suffisant. si l'inverse se serait passé, aurait'on eu la meme sanction?

  • fredo19702212
    fredo19702212     

    bientôt dire du mal de son patron sur facebook c'est de l'antisémitisme, voir même du terrorisme.
    Ils vont faire intervenir leurs chiens de guerres, le GIGN ou le RAID dès qu'il y aura une faute d'orthographe en temps réel.

  • lionellejojo
    lionellejojo     

    Les gens ont qu'à être moins con au lieu d'étaler médiocrement leur petite vie de merde à la vue de tout le monde. JE DETESTE LES RESEAUX SOCIAUX!

  • benoiagen
    benoiagen     

    Leur "mur" etait visible de tous ils n'avaient pas paramétrés pour qu'ils soit confidentiel donc c'est tombé sur le domaine "public" lui l'on peut dire ainsi, et par ailleurs ils avaient annoncé vouloir se foutre de la gueulle de leur chef toute la journée et incités d'autres employés a en faire autant et pourrir l'ambiance de la boite donc ils l'ont clairement cherchés, seul un se rebiffe en allant au prud'hommes les autres ont acceptés de partir

  • wabi
    wabi     

    Vous noyez un peu le poisson, mais cela n'enlève rien à ce que je soulignais.

  • menorah
    menorah     

    On récolte ce qu'on sème!Vraiment n'es ce pas idiot de critiquer son patron sur un réseau public!Manque de sagesse et d'intelligence ne peut que conduire à la chute!

  • FRANCE Française
    FRANCE Française     

    La maîtrise humaine des nouvelles technologies est à la fois aliénante et bienfaitrice. Il ne s'agit pas d'une lutte de classe sociale! Il suffit de frapper un nom et prénom dans un moteur de recherche pour connaître la vie privé! Les homonymes, voir usurpation d'identité et escroquerie!
    C'est ce qui justifie l'emploi d'un pseudo! Les entreprises consultent aussi par ce moyen de voyeurisme. L'éthique technologique sans pudeur?

  • wabi
    wabi     

    Les dirigeants (lire : managers) des grandes entreprises ne plongeraient jamais dans la vie privée des personnes qu'ils décident de virer ou de faire craquer. Non ils ont, pour cela, recours à tiers spécialisés. C'est plus pro, c'est plus propre.

Lire la suite des opinions (57)

Votre réponse
Postez un commentaire