Une première sur la toile : une encyclopédie mondiale sur les « violences de masse » : les génocides, les crimes contre l’humanité, les massacres, la déportation. Quatre ans de travail ont été nécessaires pour recenser et évoquer, de la façon la plus neutre possible, les crimes de l’homme contre l’homme. Ce sont des historiens qui ont œuvré à la création de ce site, autour de Jacques Sémelin, directeur de recherches au CNRS. Le but : devenir un « outil pédagogique » pour l’enseignement universitaire et pour tout un chacun.
>Accéder au site<

- Un autre site de « mémoire » sur la toile : www.ancestry.co.uk :
Il concerne la Grande Bretagne, et la période de l’esclavage, entre 1812 et 1834. Ce site recense plus de 2 millions 700 mille esclaves, et de 280 mille propriétaires d’esclaves, concernant 17 anciennes colonies britanniques. Il s’agit de permettre aux descendants de ces esclaves, près de 500 mille personnes, de retrouver leurs origines.
>Accéder au site<

Votre opinion

Postez un commentaire