Internet loi numérique
 

Les députés viennent de voter deux amendements permettant de suspendre les sites et réseaux sociaux faisant l’apologie du terrorisme sans délai ni contrôle. Une tâche technique qui continuera d’incomber aux fournisseurs d'accès.

Votre opinion

Postez un commentaire