Il faut donner préalablement sa permission. On peut aussi mettre le système hors service pour une période donnée, et devenir « invisible ». L’application, dit on, n’est utilisable que par des personnes majeures. Mais un tel système pose des questions : et si on détournait le système et qu’on s’en servait à l’insu de l’utilisateur ? Le patron pourrait espionner son salarié, ou encore la femme, son mari. - Ces questions ne semblent pas troubler les utilisateurs du système : Outre la Grande Bretagne, « Sniff » est déjà en service au Danemark et il est très populaire en Suède : 80.000 personnes se sont enregistrées. > Vous aussi, faites nous part de vos bons plans du web en cliquant ici

Inscrivez-vous à la Newsletter High-Tech

Newsletter High-Tech

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire