cortana
 

Une part non négligeable des interactions avec les assistants virtuels, ces robots logiciels, sont d’ordre sexuel. Un comportement que les éditeurs ont parfois du mal à canaliser.  

Votre opinion

Postez un commentaire