Arnaud Montebourg au mois de janvier 2017.
 

Pourfendeur des Gafa et volontariste, le candidat croit dur comme fer au concept de souveraineté numérique. Quitte à passer pour un irréaliste peu au fait des réalités technologiques.

Votre opinion

Postez un commentaire