En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Agressions sexuelles: Uber dément le nombre de plaintes contre ses chauffeurs
 

Des captures d’écran de l’outil informatique compilant les plaintes des clients montrent des milliers d’occurrences sur les termes "viol" ou "agression sexuelle". Uber a démenti ces chiffres, faisant état d’une erreur sur le mode de recherche.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • beaudolo
    beaudolo     

    oups

  • beaudolo
    beaudolo     

    On va tout leur faire pour leur nuire à Uber, et encore les juges socialos ne sont pas encore entrés en scène!

Votre réponse
Postez un commentaire