En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
"Ce périmètre est surveillé", un panneau, à Londres.
 

Un brevet déposé le 2 mai par Google donne les contours d'un projet inquiétant au vu des libertés individuelles. Ce système permettrait à Google de contrôler automatiquement ce qu'écrit un utilisateur, et d'informer une tierce personne si ce qui est écrit est soupçonné de violer une règle.

Inscrivez-vous à la Newsletter High-Tech

Newsletter High-Tech

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • Tim Serck
    Tim Serck     

    Google est loin d être la première firme a viole se droit
    mais le fait que google brevte son "Policy Violation Checker"
    permet indirectement de nous le faire savoir en le rendant public

  • Chandler Sabourin
    Chandler Sabourin     

    Ah le monde moderne capitaliste, on critiqué la Stasie, le KGB, et autre à l'Ouest, mais finalement on recréer les même institution chez nous, et au lieu d'avoir un contrôle de l'État sur ce qu'on fait de ses données privées on les met à pleine disposition du "monde de la finance"...

    Et vous entre la dictature du Capitalisme et celle du pseudo communisme vous préférer quoi ? (Ça va pas être facile de faire un choix, mais rassurez vous, d'autres l'on déjà fait pour vous...)

  • jjlamorose
    jjlamorose     

    et que penser de face de bouc qui connait mieux votre famille que vous .... à méditer ...

  • AnatoleZ
    AnatoleZ     

    non mais sérieusement... l'histoire ne sert pas de leçon ? L'Homme est-il si masochiste ?
    C'est un scandale...

  • Antoine Maltey
    Antoine Maltey     

    Et si gros Google ne brevetait cette technologie que pour la protéger, éviter qu'elle ne prolifère. Tout en ne l'utilisant même pas eux même.
    Cependant dès que l'on connait la dépendance que l'on a ses services ça fait flipper : se dire que s'il franchit la ligne rouge on ne pourra que très difficilement le boycotter.

Votre réponse
Postez un commentaire