En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Google travaille sur une technologie de nanodiagnostic dans son laboratoire secret Google X. Des particules ultrafines seraient libérées dans le sang par comprimé, et pourraient prédire cancers et crises cardiaques.
 

Google s'est lancé dans le très ambitieux pari des nanotechnologies appliquées à la santé humaine. Le géant californien travaille activement à la mise au point de nanoparticules à ingérer par comprimé, et qui une fois dans le sang, détecteraient à coup sûr l'imminence de cancers ou de crises cardiaques.

Inscrivez-vous à la Newsletter High-Tech

Newsletter High-Tech

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire