En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Première étape : des avertissements par e-mail

Ensuite, une lettre recommandée en cas de récidive. Et puis, si l’internaute continue, suivra la sanction : jusqu’à un an de coupure d’abonnement Internet, sauf si le pirate effectue une transaction : s’il s’engage à ne pas recommencer, la coupure sera ramenée à quelques semaines. Cette mesure fait évidemment débat Les Ayants droits, comme le SNEP, le Syndicat national de l'édition phonographique, attendent la loi avec impatience. D’autres dénoncent un projet « liberticide ». Une pétition a recueilli 23.000 signatures sur le web. «Libération» publie sur son site internet un appel de parlementaires socialistes contre le projet ; ils dénoncent « une atteinte aux libertés fondamentales ». Le projet sera soumis au Parlement à la rentrée, pour un vote souhaité à l’automne et une mise en œuvre voulue début 2009. > Vous aussi, faites nous part de vos bons plans du web en cliquant ici

Inscrivez-vous à la Newsletter High-Tech

Newsletter High-Tech

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire