En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Paul Miller a passé un an sans connexion internet (photo d'illustration).
 

SUR LES INTERNETS - Un Américain raconte son expérience de sevrage virtuel. Paul Miller a passé un an déconnecté d'Internet. Après les premiers effets positifs, il s'est découvert de nouveaux vices.

Inscrivez-vous à la Newsletter High-Tech

Newsletter High-Tech

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • mauvais citoyen
    mauvais citoyen     

    Sa concentration s'améliore car il ne se couche plus à 3h00 du matin les yeux encore sous l'emprise de la lumière artificielle de l'écran tout simplement. L'hygiène de vie n'est pas qu'une idéologie abstraite. oui Samma, tout est question de dosage, ne pas être l'esclave mais ne pas se déconnecter des moyens numériques non plus.

  • internetdev
    internetdev     

    Je ne sais pas ce que veux dire "nécté", mais "con", je suis d'accord avec lui!

  • samma
    samma     

    Tout dans la vie n'est que question de dosage : ni trop, ni trop peu. Internet ne doit pas déroger à cette règle, tout simplement. Ce qu'il faut aussi c'est pouvoir faire sans en cas de problèmes.

  • Diko
    Diko     

    "de voir sa capacité de concentration diminuer" --> en quoi surfer sur le web diminuerai la concentration ? >.<

  • Vincent Schwartz
    Vincent Schwartz     

    nouvelle génération nouvelle addiction ;)

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    A vu de nez je dirais qu'au moins la moitié de la population mondiale n'a pas accès à internet ...

Votre réponse
Postez un commentaire