En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Un paraplégique recommence à marcher grâce à un exosquelette
 

Mark Daniel peut à nouveau se lever d'un fauteuil, marcher dans la rue, slalomer entre des piquets. Des déplacements que ce paraplégique ne pouvait plus effectuer depuis des années.

Cécile BOLESSE

Journaliste

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Google-114082490611034632544
    Google-114082490611034632544      

    C'est bien joli mais l'exosquelette fait surtout le bonheur des industriels, bien plus que celui des paras. Il faudrait bien plus investir dans la recherche sur la réparation de la moelle épinière avec des projets comme le Neurogel (Français!!) plutôt que d'aller encore dépenser des milliers d'euros dans des machines qui font plus penser à robocop qu'à autre chose. Il est vrai que c'est plus profitable qu'un para reste handicapé, il rapporte bien plus aux lobbies pharmaceutiques!! Quand on sait qu'un para coute en moyenne à la sécu 1000€/mois pour ses matériels de soins et que nous sommes 40 000 en France, il y 40 millions d'euros qui partent à la poubelle chaque mois, et qui plus est, quasiment tout va à l'étranger car pas une sonde, pas une poche à urine n'est produite en France!! Et l'état n'est même pas capable de subventionner les 3 millions dont à besoin Neurogel pour mener à bien son projet sur 10 paraplégiques. Dégueulasse et honteux ce profit sur le dos des handis. Et la touraine la-dedans, pas un mot

Votre réponse
Postez un commentaire