En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le transhumanisme: améliorer l'Homme grâce à la technologie

Mis à jour le
Un homme approche sa main de celle d'un robot à la Conférence international sur les robots humanoïdes de Madrid, le 19 novembre 2014.
 

Les partisans de l'idéologie transhumaniste croient que la technologie sauvera l'homme des maladies, voire de la mort, et lui permettra d'accéder à des capacités nouvelles. Ils se réunissent à Paris pour deux jours. A cette occasion, 01net propose un dossier sur cette nouvelle tendance, peu connue en France, mais qui a ses adeptes.

Newsletter High-Tech

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Nacyl
    Nacyl     

    Le transhumanisme est une forme d'opposition au Darwinisme dans le sens où la technologie nous permet d'accélérer notre propre évolution de façon artificielle et ce au détriment de la sélection naturelle.

    Cependant, cette idée ne tient pas assez compte du fait que l'évolution technologique, si elle permet à l'humain de se transcender, pourrait également créer une nouvelle "forme de vie".
    Nous somme à un carrefour où nos différentes technologies (nanotechnologie, biotechnologie, robotique, cybernétique, technologie de l'information, etc...) convergent apportant, dans le même temps, les promesses les plus extraordinaires mais également les inquiétudes les plus grandes.

    La singularité de Ray Kurzweil est l'affirmation selon laquelle un Intelligence artificielle sera capable de passer le test de Turing avec succès et, par conséquent, que nous seront dans l'incapacité, quand nous communiquerons avec cette IA, de faire la différence avec un Etre Humain (et ce aux environs de 2030).
    Si tel est le cas, que ferons-nous avec cette IA ?

    Il existe, à priori, quatre hypothèses (déclinables en sous-catégories et applicables à l'ensemble de nos technologies) :
    - nous asservissons cette technologie
    - elle nous asservi
    - elle s'éloigne de l'humanité et évolue de son côté et entre éventuellement en conflit avec l'humanité
    - nous fusionnons avec elle

    Actuellement aucun de ces chemins n'est tracé avec certitude mais nos choix actuels risquent de faire pencher la balance d'un côté où de l'autre et ce de façon potentiellement irréversible.
    Car il y a une question qui demeure toujours sans réponse et qui pourrait justement nous être utile afin d'éclairer nos choix : qu'est-ce qu' Etre Humain ?

    Sommes-nous avant tout caractérisés par notre "esprit" ou par le "vaisseau de cet esprit" ?
    Sommes-nous toujours humains si nous arrivons à transférer notre conscience, notre Etre dans la machine ? Et si l'IA peut nous donner le change et que nous la dotions d'un corps organique, serait-elle moins humaine que nous ?

    Ces questions nous devons nous les poser pour que le choix ne soit pas fait à notre place pour le compte de quelque société qui y verra un moyen d'augmenter ses revenus.
    Les changements sont trop profonds et (quelque soit le chemin) engagent notre espère toute entière.
    La transformation a d'ailleurs déjà commencé dans nos sociétés industrialisées où nombreux sont celles et ceux qui existent sur deux plans de réalité différents, le monde "réel" et le monde numérique mais une différence fondamentale subsiste entre les deux.
    Dans le monde "réel" il existe un ensemble de règles (au moins dans notre pays) pour protéger nos personnes physiques.
    Ce n'est pas le cas dans le monde numérique et c'est dangereux car l'un conduit à l'autre et il est urgent de protéger nos "moi numériques" avant qu'ils servent à asservir nos "moi réels".

    Si la Sagesse (dont nous sommes capables) ne fait pas partie intégrante des fondations du transhumanisme, alors nous n'aurons créé qu'une nouvelle boîte de Pandore...

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Quand vous citez des opinions vous êtes censés utiliser des guillemets.
    Sinon c'est une affirmation de votre part.

    Frank Maclow
    Frank Maclow      (réponse à HeyBaal)

    Depuis quand met on des guillemets pour exprimer ses opinions ? vous confondez avec les citations...A moins que vous pensiez que je me cite moi-même ?!

  • Frank Maclow
    Frank Maclow     

    Le transhumanisme deviendra une nécessité évidente lorsque l'intelligence artificielle dépassera la notre (dans 30 ans). L'arrivée des ordinateur quantiques accélérera encore le processus si bien qu'avant la fin du siècle, ce seront les machines qui penseront les nouvelles technologies. Sans tomber dans le cliché d'une guerre entre les machines et les hommes, j'imagine mal nos descendants ne pas être gênés par le fait d'utilisé des technologies qu'ils sont eux-même incapable de comprendre.

    HeyBaal
    HeyBaal      (réponse à Frank Maclow)

    Je vois absolument pas le rapport avec une quelconque nécessité ni sur quoi se fondent les autres affirmations.

    Frank Maclow
    Frank Maclow      (réponse à HeyBaal)

    Le cerveau humain n'a pas évolué depuis 150 000 ans et il n’évoluera pas ou très peu dans les 150 000 prochaines années. En revanche, la puissance de calcul des ordinateurs double tout les trois ans. Si nous laissons faire la nature, dans quelque siècles les ordinateurs (bienveillants ou non) auront atteint un niveau de conscience tellement supérieur au notre qu'ils nous apparaitront comme des Dieux. Personnellement, je ne souhaite pas que ces "déités" décident de l'avenir de l'espèce humaine. Si ça ne vous pose aucun problème tant mieux.

Votre réponse
Postez un commentaire